Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SOCIÉTÉ  D’ÉTUDES  HISTORIQUES  DU  CANTON  DE  SAINT-GAULTIER

Sortie de printemps à Châteauroux-Déols

     

    Mardi 10 avril à 10 heures, 30 membres de la S.E.H.C.S.-G. se retrouvent à Châteauroux dans la cour de l’Hôtel Bertrand, bel hôtel particulier du XVIIIe siècle qui fut l’ancienne demeure du Général Bertrand, compagnon d’armes de Napoléon, et qui est devenue un musée. Au fil des pièces, ils découvrent des stèles funéraires de Saint-Ambroix (Cher), une momie égyptienne, un reliquaire gothique où se trouvent  entre autres curiosités des poils de la barbe de Henri IV et une dent de Voltaire, des toiles de maîtres hollandais et flamands, des souvenirs napoléoniens comme le sabre que portait l’Empereur à la bataille d’Aboukir ainsi que des livres ramenés de Sainte-Hélène, des tableaux représentant la vallée de la Creuse, des sculptures de Camille Claudel et du berrichon Ernest Nivet. Et la liste est loin d’être exhaustive car c’est une collection riche et variée que les visiteurs n’ont pas manqué d’apprécier.

    Peu après midi, le groupe se rend pour le déjeuner à la Guinguette de Belle-Isle, située dans le très beau cadre des bords de l’Indre.

 

 

 

    L’après-midi est ensuite consacré à la visite de Déols. C’est la découverte du site clunisien avec les vestiges de l’abbaye bénédictine fondée en 917 parmi lesquels  le clocher roman  et sa flèche conique flanquée de lanternons, l’ancien réfectoire et la salle du Trésor.

    Des images vidéo en trois dimensions permettent de bien se rendre compte de l’importance de ce lieu qui dépendait de l’abbaye de Cluny en Bourgogne. Un musée lapidaire abritant de nombreuses sculptures comme des chapiteaux romans et  des blocs du tympan du portail nord complète cette visite. 

    Les visiteurs vont ensuite suivre leurs guides qui les mèneront jusqu’à l’église Saint-Étienne, à la fois romane et gothique, dont l’un des principaux intérêts est le magnifique tombeau de saint Ludre, en marbre sculpté de scènes de chasse. Et la promenade dans la ville se termine  par le passage sous les deux portes du XVe siècle, la porte de l’Horloge et celle du Pont Perrin.

 

 

 

 

 

 

 

 

       

      Le pot de l’amitié, partagé dans les jardins de l’abbaye, clôturera cette journée, riche en belles découvertes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article